Chat nez qui coule : 7 causes et solutions

Un nez qui coule chez le chat peut être le signe de plusieurs maladies.

Bien qu’ils soient bénins dans la plupart des cas, c’est un symptôme qui doit être observé et contrôlé.

Si vous êtes un amoureux des félins et que vous avez un chat dans votre famille, il se peut que vous vous disiez : « Mon chat a le nez qui coule ! » Plus d’une fois.

Il est vrai que le nez qui coule d’un chat est un problème assez courant. Cet animal peut rencontrer ce problème plus d’une fois dans sa vie.

Dans cet article, nous vous dirons ce qui peut provoquer un écoulement nasal et ce que vous pouvez faire lorsque votre chat a le nez qui coule.

 

Quels sont les symptômes de l’écoulement nasal chez le chat ?

Quand on dit « Mon chat a le nez qui coule », cela signifie qu’il a des sécrétions nasales, qui peuvent se présenter sous différentes couleurs et concentrations.

Cette sécrétion nasale est le liquide qui s’écoule par le museau du chat, cela peut être :

→ Comme de l’eau, un liquide transparent

→ De couleur plutôt rouge en raison du sang qui s’y trouve

→ De couleur plutôt verdâtre, similaire à du mucus

De manière générale, les chats qui ont le nez qui coule feront plus de bruit que d’habitude lorsqu’ils respirent, comme la congestion nasale, qui est un autre symptôme.

Parfois, un nez qui coule s’accompagne d‘éternuements, mais pas nécessairement.

En raison des sensations produites par les fluides corporels, les animaux peuvent également secouer la tête plus fréquemment que d’habitude.

Les sécrétions nasales peuvent être présentes dans une ou dans les deux narines.

Cette information est importante car elle peut aider votre vétérinaire à distinguer les différentes causes du problème.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

Pourquoi mon chat à le nez qui coule ?

Plusieurs causes peuvent expliquer pourquoi le chat a le nez qui coule.

Nous avons sélectionné pour vous les maladies les plus fréquentes qui peuvent expliquer ce phénomène :

1. Des infections virales

Plusieurs maladies virales sont assez fréquentes chez le chat, et peuvent provoquer l’écoulement nasal. Parmi elles, on retrouve :

→ Le Coryza : il est contagieux et est aussi appelé « grippe féline » Cette maladie est causée par différents germes. Elle se manifeste par divers signes physiques, tels que le nez qui coule, des infections respiratoires, de la fièvre, des complications pulmonaires et des ulcères buccaux chez les chats malades.

→ La rhinotrachéite virale : Cette maladie est transmise par le virus de l’herpès et se caractérise par l’écoulement des sécrétions de la gorge, du nez et des yeux.

→ La calicivirose féline : elle se manifeste par un écoulement nasal, de la fièvre, et même une dépression. Cette maladie se transmet entre les chats par les sécrétions nasales, les excréments et la salive. Si vous choisissez de vacciner votre animal de compagnie, vous pouvez éviter cette maladie.

2. La rhinite inflammatoire

La rhinite est une inflammation de la cavité nasale.

La zone nasale part des narines visibles de l’extérieur et s’étend jusqu’à la cavité nasale qui se connecte à la gorge et aux sinus.

Ces inflammations sont appelées sinusites et, en raison de la connexion de tous ces systèmes, elles se transforment généralement en rhinite et autres problèmes des voies respiratoires ou des oreilles.

Les symptômes les plus importants de la rhinite sont l’écoulement nasal et les éternuements, mais il peut également y avoir des bruits respiratoires.

Les caractéristiques de la sécrétion nasale du chat peuvent vous aider à poser un diagnostic.

Comment diagnostiquer la rhinite du chat ?

Si vous constatez que les sécrétions nasales du chat ne s’évacuent pas, vous devez consulter un vétérinaire.

Cette sécrétion peut interférer avec l’odorat du chat, le rendant incapable de manger normalement et aggravant la situation. Trouver la cause de la rhinite n’est pas toujours facile.

Parfois, des tests sont nécessaires pour déterminer de quel type d’infection il s’agit.

On utilise la rhinoscopie, pour vérifier l’état de la cavité nasale et détecter la présence de polypes, de tumeurs ou de corps étrangers, et pour évaluer l’état du chat, on utilise la radiographie.

Comment soigner la rhinite du chat ?

Tout va dépendre de la cause : Si nous sommes confrontés à une infection bactérienne, le vétérinaire prescrira des antibiotiques.

Si la rhinite est causée par un champignon, le meilleur traitement est un antifongique.

Dans tous les cas, ils doivent durer plusieurs semaines.

Un polype peut nécessiter une intervention chirurgicale, comme s’il s’agissait d’une tumeur, ou il peut être traité par chimiothérapie ou radiothérapie.

Les antibiotiques sont également utilisés pour contrôler les infections bactériennes secondaires.

Il faut savoir que la rhinite peut être chronique, dans ce cas, le traitement se concentrera sur le traitement des symptômes afin que le chat ait une bonne qualité de vie.

Par conséquent, l’automédication pour les chats n’est jamais une bonne idée, car une mauvaise administration de médicament peut aggraver gravement l’état de l’animal.

3. La présence de corps étrangers dans les cavités nasales

gros plan museau chat

Des objets étrangers (tels que des brins d’herbe) peuvent se coincer dans les voies respiratoires de l’animal et causer l’écoulement nasal, cela peut lui apporter beaucoup d’inconfort et de douleur.

S’il n’est pas traité à temps, cela peut conduire à une maladie pulmonaire chronique, et même à la mort.

Pour l’enlever, vous devez d’abord déterminer les symptômes courants qui lui sont associés, comme un nez qui coule et des difficultés respiratoires, puis l’amener chez le vétérinaire pour un diagnostic complet.

Ce n’est qu’après cela que les professionnels peuvent retirer les objets étrangers problématiques.

Dans la plupart des cas, l’objet se coince dans le nez ou la gorge de l’animal, où il peut être retiré facilement et en toute sécurité.

Si l’objet est profondément coincé dans les voies respiratoires, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Dans les deux cas, vous devez l’emmener chez le vétérinaire pour surveiller son état.

Attention, n’essayez pas de retirer vous-même le corps étranger coincé dans le corps de votre chat, vous pourriez aggraver la situation.

4. Des allergies

Les allergies sont la réponse du corps à des substances normalement inoffensives (allergènes ou antigènes) dans lesquelles le corps forme certaines protéines protectrices appelées anticorps.

Cette réaction antigène-anticorps va éventuellement conduire à diverses réactions, en plus d’une inflammation cutanée inoffensive, le nez qui coule, mais elle peut également mettre en danger la vie du chat.

En principe, les chats de n’importe quelle race peuvent être affectés par une réaction excessive du système immunitaire, qui peut se produire spontanément à tout moment.

Comme les humains, les chats peuvent avoir des réactions allergiques à divers allergènes environnementaux, tels que le pollen ou la poussière.

Cette dernière provoque généralement une inflammation cutanée allergique toute l’année, tandis que l’allergie au pollen survient généralement de façon saisonnière.

Parmi les allergènes environnementaux, nous avons également constaté que certains produits ménagers peuvent provoquer des allergies chez nos amis félins.

Comment diagnostiquer une allergie chez le chat ?

Si votre chat montre des signes d’allergie, vous devriez voir le vétérinaire. En posant le diagnostic, il pourra évaluer la source de l’allergie et ainsi prévenir les symptômes.

Afin de déterminer les allergènes potentiels, il vous posera des questions sur l’histoire de l’animal.

Par exemple, si vous protégez votre chat avec des médicaments antiparasitaires tout au long de l’année, il est peu probable qu’il s’agisse d’une dermatite allergique aux puces.

En revanche, si le chat est souvent touché par des allergies saisonnières, il s’agit probablement d’un signe d’allergie au pollen.

Après les antécédents médicaux, un examen clinique général est effectué pour évaluer l’état de santé général du chat.

Pour ce faire, le vétérinaire vérifiera la respiration, le pouls et le rythme cardiaque du chat, ainsi que sa température corporelle.

S’il n’y a pas d’anomalie évidente dans les paramètres vitaux du chat, une inspection par un expert peut être lancée.

L’expertise a pour but de déterminer la cause des allergies grâce à des tests spécifiques.

Par exemple, les allergies alimentaires peuvent être détectées en éliminant les régimes alimentaires, c’est-à-dire en modifiant immédiatement et à long terme le régime alimentaire.

Si les symptômes du chat s’améliorent, on peut supposer que c’est un résultat positif.

Si l’allergène ne peut pas être détecté par le diagnostic d’exclusion, le vétérinaire peut utiliser des tests plus spécifiques, comme un test cutané ou un test sanguin (test sérique).

Ceux-ci permettent de détecter des allergènes très spécifiques, mais malheureusement, les résultats ne sont pas toujours fiables.

Quels sont les traitements pour soigner une allergie ?

Le traitement d’une allergie chez le chat dépend de la cause et de l’étendue des symptômes.

Seul un professionnel pourra vous prescrire le traitement adapté à la suite du diagnostic.

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chat.

Je fais le test !

5. Des polypes nasopharyngés

Ce sont des excroissances muqueuses qui apparaissent à l’arrière du museau ou dans la zone reliée au pharynx.

Cette maladie peut provoquer l’écoulement nasal chez votre chat, elle n’est pas à prendre à légère, au plus vite elle est diagnostiquée, au mieux elle peut être soignée.

En l’absence de traitement chirurgical, le pronostic est très sombre, notamment le développement d’une insuffisance respiratoire mortelle et d’une encéphalite.

Après la chirurgie, le pronostic à long terme est très bon et les polypes peuvent être complètement retirés selon la technique choisie. Cependant, la possibilité de récidive existe toujours.

6. Un cancer nasal

Les tumeurs nasales peuvent également avoir pour symptôme le nez qui coule chez le chat.

Il s’agit d’une maladie très grave qui doit être diagnostiquée le plus rapidement possible par votre vétérinaire. Si vous constatez les symptômes suivants, n’hésitez pas à consulter :

grande fatigue,

→ perte de poids assez rapide,

→ diminution ou perte totale de l’appétit,

→ troubles digestifs, vomissements, diarrhée,

→ difficultés respiratoires, une dyspnée, le nez qui coule, éternuements

→ convulsions suivies d’une paralysie du système nerveux,

→ problèmes au niveau des yeux

→ formation d’œdèmes et de plaques

A lire aussi : Mon chat a vomi du sang

7. Des problèmes de coagulation

Cela peut provoquer des saignements au museau, ce qui peut faire apparaître les sécrétions nasales en rouge, comme nous l’avons vu plus haut.

Un vétérinaire pourra vous indiquer le traitement à administrer une fois le diagnostic rendu.

Le problème qui cause l’écoulement nasal du chat n’est probablement pas grave et peut être traité avec des procédures médicales ou des médicaments simples.

Mais il est préférable de consulter le vétérinaire le plus tôt possible pour éviter les complications ou, si la situation est plus grave, de le faire soigner le plus tôt possible.


Le saviez-vous ?

Dans le cadre de maladies graves, nos adorables minous peuvent beaucoup souffrir.

Les anti-inflammatoires naturels peuvent grandement améliorer leur qualité de vie et les aider à traverser cette période difficile, sans accoutumance ou effets secondaires.

Le CBD est un anti-inflammatoire naturel très populaire pour soigner les douleurs de nos amis les canidés.

En effet, le CBD est un extrait de chanvre reconnu pour ses propriétés apaisantes et antidouleurs.

Il est particulièrement efficace pour soulager la douleur et les inflammations mais aussi pour calmer le stress provoqué par certaines maladies.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le CBD pour animaux, nous vous recommandons de consulter le site de Botaneo. Il s’agit de la marque numéro 1 de CBD pour chien. Elle propose différents produits à base de CBD spécialement conçus pour apaiser votre animal en douceur.

Vous trouverez certainement votre bonheur parmi la large gamme de produits apaisants pour chat disponibles !


 

Que faire si mon chat à le nez qui coule ?

Si votre chat a le nez qui coule, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, il est préférable de l’emmener chez le vétérinaire dès que possible afin qu’il puisse être examiné.

Cela leur permettra d’effectuer un examen physique complet et de voir l’apparence et la couleur des sécrétions nasales.

En fonction de la durée de l’écoulement nasal de votre chat, de l’apparition de l’écoulement et de sa présence dans les deux narines, votre vétérinaire recommandera une série de tests pour déterminer la cause de l’écoulement nasal et pouvoir le traiter de manière appropriée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *