Barion Pixel

Myélopathie dégénérative chien : Faire le test

Les chiens ne sont pas à l’abri des maladies neurologiques. Ils peuvent en souffrir tout comme les êtres humains.

La myélopathie dégénérative (DM) est un trouble neurologique grave et rare, inévitablement fatal à l’animal.

Elle s’apparente à la SLA (maladie de Charcot) chez l’homme. Elle handicape votre chien, le rend dépendant et finit par le tuer.

Les maîtres canins n’arrivent pas toujours à déceler la présence de la myélopathie dégénérative chez leur toutou, même lorsque les symptômes se présentent à eux.

Que devez-vous savoir sur la myélopathie dégénérative ? Quel test réaliser pour la diagnostiquer ? Botaneo vous explique tout !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Qu’est-ce que la myélopathie dégénérative du chien ?

Encore appelée radiculomyélopathie dégénérative chronique, la myélopathie dégénérative est une maladie qui détruit progressivement les fibres nerveuses de moelle épinière du chien.

Elle se traduit par une démyélinisation (destruction de la gaine isolante myéline qui entoure les fibres nerveuses) et une dégénérescence axonale des neurones de la moelle épinière.

S’ensuivent une ataxie et une paralysie partielle des membres postérieurs avec déficit de la proprioception.

Cette dernière résulte de la perte de la communication nerveuse entre l’encéphale et les nerfs des membres de l’animal.

La maladie progresse jusqu’à entraîner une paraplégie, une tétraplégie et enfin, une paralysie évolutive de l’appareil locomoteur du chien.

En effet, après les pâtes de l’arrière-plan, la dégénérescence des cellules touche les pattes avant, la cage thoracique et pour finir, le cœur. Une fois que la maladie atteint cette étape, l’animal meurt. 

La myélopathie dégénérative réduit l’espérance de vie du chien à trois ans, maximum. 

Myélopathie dégénérative chez le chien : les symptômes

Les symptômes de la myélopathie dégénérative se manifestent généralement à l’âge adulte du chien ou dans sa vieillesse (de 7 à 12 ans).

Ils peuvent cependant aussi apparaître chez certains sujets âgés de 4 ans.

Les signes de la maladie sont insidieux, lents et progressifs. Plus le temps passe, plus la maladie s’aggrave.

Le chien qui souffre de radiculomyélopathie dégénérative chronique aura, en premier lieu, une perte de la proprioception et ensuite des signes de paralysie.

La proprioception, encore connue sous le nom de sensibilité profonde, désigne la perception consciente ou Inconsciente qu’ont les êtres vivants des mouvements effectués par les différentes parties de leur corps.

Le chien qui développe la myélopathie dégénérative va avoir :

1. Des difficultés à marcher

Pour savoir si votre chien éprouve des difficultés à marcher, il suffit d’observer sa démarche.

L’animal marche de façon anormale et titube parfois presque comme s’il était ivre. Il traîne également les pattes arrière (un seul ou les deux) et ses griffes raclent le sol.

Cela peut aussi provoquer l’usure et la dégénérescence des ongles de ses membres postérieurs.

2. Une perte de coordination et d’équilibre

Quand il perd l’équilibre, le chien tombe très souvent et les mouvements qu’il effectue au cours de son déplacement sont désordonnés et instables.

Les signes de la perte de coordination ressemblent à ceux de l’arthrite et de la dysplasie des hanches chez le chien.

3. Des pertes ou des faiblesses musculaires

Le chien qui souffre de la myélopathie dégénérative perd sa force musculaire. Ceci a pour conséquence, l’atrophie de ses membres postérieurs et, dans les cas très avancés, l’apparition des escarres sur ceux-ci.

Le toutou atteint éprouve des difficultés à se lever de la position couchée et cela joue énormément sur sa démarche. Parfois, pour se déplacer, il croise les pattes arrière, comme le fait le lapin.

4. Une Incontinence urinaire et fécale

Ce symptôme n’apparaît que très tardivement après l’apparition de la maladie. C’est l’un des signes de la paralysie de la moelle épinière. Le chien ayant perdu le contrôle sur son anus et sa vessie, fait involontairement ses besoins n’importe où il se trouve.

Bon à savoir : Bien qu’elle soit handicapante, la myélopathie dégénérative n’est pas douloureuse pour le chien. Cependant, au début, elle peut occasionner des maladies d’articulation comme l’arthrite, la dysplasie des hanches et autres maladies susceptibles de lui causer des douleurs.

A lire aussi : Au secours ! Mon chien fait pipi dans la maison

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quelles sont les causes de la myélopathie dégénérative du chien ?

La myélopathie dégénérative, comme certaines maladies nerveuses, a une causalité inconnue. Toutefois, elle est héréditaire et donc d’origine génétique.

Les recherches scientifiques menées jusque-là ont montré qu’une méchante mutation du gène superoxyde dismutase 1 (SOD1) porté par l’autonome n° 31 du chien serait un facteur responsable de cette maladie.

À cause de cette mutation, les cellules chargées de transmettre les messages nerveux et les signaux cérébraux se dégradent puis se décomposent progressivement.

D’autres éléments non identifiés peuvent également être à l’origine de la radiculomyélopathie dégénérative chronique.

Avant la confirmation du déterminisme héréditaire, certaines origines avaient été évoquées. Il s’agit des affections vasculaires, des carences en vitamines B et E, des maladies auto-immunes, etc.

Myélopathie dégénérative : quels sont les chiens concernés ?

N’importe quel chien peut souffrir de la myopathie dégénérative, et ce, sans distinction de sexe. Cependant, certaines races canines y sont beaucoup plus prédisposées.

Il s’agit essentiellement des races qui ont une morphologie imposante comme le berger allemand.

Les races suivantes courent également le risque de souffrir de la myélopathie dégénérative  :

  • le berger australien
  • le caniche
  • le kerry blue terrier
  • le chesapeake Bay Retriever
  • le cavalier king Charles
  • la golden retriever
  • la montagne des Pyrénées
  • le bouvier bernois
  • le Welsch Corti
  • le Colley
  • le boxer

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Comment la myélopathie dégénérative du chien est diagnostiquée ?

Lorsque les signes apparaissent, il n’existe pas vraiment de test particulier pour diagnostiquer la myélopathie dégénérative chez le chien.

Souvent, un examen vétérinaire complet est mené pour exclure la présence d’autres affections qui peuvent présenter les mêmes symptômes que la maladie. Il s’agit par exemple :

  • des tumeurs
  • du cancer
  • des maladies inflammatoires
  • de la hernie cervicale

A lire aussi : Comment savoir si mon chien a un cancer ? 9 signes

Les vétérinaires réalisent plusieurs examens dont :

  • l’examen neurologique
  • la ponction spino-cérébrale
  • l’imagerie par résonance magnétique IRM
  • la radiographie et autres.

Aussi, il existe depuis peu, un test d’ADN qui permet de déceler la mutation génétique du SOD1 chez le chien. Cette analyse vise surtout à déterminer s’il y a possibilité que l’animal développe la myélopathie dégénérative ou la transmette à sa descendance.

En effet, bien que certains chiens en soient porteurs (de la mutation), la maladie ne se manifeste pas chez eux. Cependant, elle peut se transmettre à leurs progénitures qui peuvent la développer plus tard.

Comment se fait le test de myélopathie dégénérative du chien ?

Le test de la myélopathie dégénérative peut être réalisé sur l’ADN de toutes les races de chien. Il existe des laboratoires d’analyses vétérinaires spécialisés dans ce type de test en France.

Toutefois, vous avez la possibilité de faire le test vous-même ou de recourir à un vétérinaire. 

Le sang et la salive sont les deux échantillons avec lesquels le test de la mutation du gène SOD1 peut être réalisé.

Si vous optez pour la ponction veineuse, vous allez devoir faire appel au vétérinaire.

Si vous optez pour le prélèvement de salive, vous pouvez réaliser le test vous-même. Il vous suffira de frotter un coton-tige stérile à l’intérieur d’une des joues du chien pour recueillir un peu de salive.

Vous devez ensuite envoyer le frottis buccal ou le sang veineux aux laboratoires vétérinaires spécialisés pour analyse.

Certains laboratoires spécialisés dans le test de la myélopathie dégénérative proposent des kits de prélèvement accompagnés des consignes à suivre.

Après analyse, ils envoient les résultats par mail. L’avantage est que vous n’avez pas besoin de vous déplacer ou encore de faire déplacer vos chiens.

Interprétation des résultats du test de la myélopathie dégénérative

Il existe trois résultats possibles pour le test de la myélopathie dégénérative. Si l’on suppose que l’allèle de la mutation est M et l’allèle sain est N, on a :

1ʳᵉ option : N/N, homozygote pour le gène SOD1 normal

Le chien est normal. Son gène SOD1 ne présente aucune mutation. Il n’y a pas de risque que le chien développe ou transmette la pathologie à sa descendance.

2e option : M/N, hétérozygote pour la mutation du gène SOD1 

Le chien est porteur de la myélopathie dégénérative. Une copie du gène dont il a hérité présente une mutation et l’autre est normale.

Il n’y a aucun risque que la maladie se manifeste chez l’animal au cours de sa vie. Mais il y a possibilité qu’il la transmette à sa progéniture.

3e option : M/M, homozygote pour la mutation de gène SOD1

Ici, le chien est atteint de la myélopathie dégénérative. Les deux copies du gène SOD1 qu’il a hérité présentent la mutation responsable du développement de la maladie. Il y a donc de fortes chances que votre animal développe les symptômes.

À savoir : Dans le troisième cas, le risque est énorme, toutefois cela ne veut pas signifier que lorsque le chien développe les signes cliniques cités plus hauts, il faut directement penser à la myélopathie dégénérative. Ceux-ci peuvent être la conséquence d’une autre maladie.

Quel est le coût du test de la myélopathie dégénérative ?

Lorsque vous avez un chien dont la race est prédisposée à la myélopathie dégénérative, pensez à faire le test ADN pour vérifier la présence de la maladie. Que vous soyez éleveur ou parent, il vaut mieux en être avisé et agir en conséquence.

Vous pouvez réaliser le test à partir de 64 €. Les tarifs peuvent cependant varier en fonction du laboratoire et de la qualité des services.

Le coût sera plus élevé si le vétérinaire se charge lui-même du prélèvement et de l’envoi au laboratoire.

Est-ce possible de traiter la myélopathie dégénérative du chien ?

La myélopathie dégénérative est une maladie incurable. Jusqu’à ce jour, aucun traitement n’a réussi à arrêter ou à freiner son évolution.

En revanche, certaines précautions peuvent être prises par les maîtres pour aider le chien à maintenir une bonne qualité de vie.

Le chien atteint doit être beaucoup plus actif et faire des exercices de façon régulière. Cela permet d’éviter toute perte musculaire pouvant accélérer sa perte de mobilité.

Il doit aussi adopter de bonnes habitudes alimentaires et d’hygiène

De cette manière, il pourra éviter les infections urinaires, les ulcères par pression et d’autres maladies occasionnées par la paralysie.

Grâce aux séances de rééducation, d’hydrothérapie et de physiothérapie, vous pouvez contrôler l’expansion de la maladie. Au début des premiers symptômes, pensez donc à en offrir à votre toutou souffrant.

Lorsque les symptômes de la myélopathie dégénérative commencent à se manifester chez votre animal, il serait préférable que vous aménagez un environnement sécurisé adapté à son état.

Si votre logement possède des escaliers, installez-y des barrières pour lui en bloquer l’accès afin de lui éviter des chutes fatales.

De même, si le revêtement du sol est en carreau, en parquet ou en n’importe quelle matière glissante, installez-y un tapis pour qu’il ait une meilleure stabilité. 

Vous pouvez également intégrer des accessoires de confort comme les cousins dans son espace.

Lorsque votre chien atteint de la myélopathie dégénérative arrive au stade terminal, il ne pourra plus marcher.

Cependant, il ressentira toujours le besoin d’être en contact avec le monde extérieur. Il existe des chariots roulants pour chien et des harnais qui peuvent vous aider à le transporter.

Ne mettez surtout pas fin aux promenades. Vous pouvez toutefois écourter les balades si vous craignez de vous fatiguer.

Quand les signes de paralysies apparaissent et que votre chien perd la mobilité de ses pattes, il aura plus que jamais besoin de votre attention et de votre amour. N’ayez pas peur de vous l’approcher.

Pour ce qui est de l’hygiène, il existe des accessoires comme le tapis absorbant que vous pouvez acheter pour permettre à votre chien de faire ses besoins sur place.

A lire aussi : Mon chien est en fin de vie. Comment l’aider ?

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quels sont les pronostics pour un chien souffrant de la myélopathie dégénérative ?

Le pronostic de la myélopathie dégénérative n’est pas bon. La progression des symptômes est inéluctable.

Dès que la maladie se manifeste, la dégradation de l’état du chien évolue sur une durée de 7 à 24 mois.

Cette progression peut cependant varier d’un animal à un autre et en fonction des précautions prises dès la manifestation ou dès l’apparition des premiers signes cliniques de la maladie.

Parfois, l’animal peut vivre jusqu’à trois ans, même en étant totalement paralysé (non fonctionnelle).

La phase terminale est éprouvante autant pour les maîtres que pour l’animal lui-même. Il devient entièrement dépendant.

Certains parents malheureux de voir leur compagnon dans cet état piteux préfèrent avoir recours à l’euthanasie pour abréger la souffrance de leur compagnon.

A lire aussi : Euthanasie chien : comment se préparer ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.