Barion Pixel

Mon chien a peur en ville : que faire ?

Les chiens sont des animaux qui, comme les humains, ressentent le besoin d’explorer et de découvrir le monde extérieur. Il peut toutefois arriver que l’extérieur soit source de peur pour certains toutous.

Entre le bruit, le dynamisme urbain et l’inconnue, ils perçoivent très souvent la ville comme un environnement dangereux.

Ce sentiment de peur et d’insécurité n’étant pas favorable à leur équilibre mental peut les rendre agressifs, ce qui peut faire perdre le contrôle à leurs parents. Ils deviennent en un mot difficile à promener.

Quelles sont les raisons qui expliquent la peur du chien en ville et que faire face à cette situation ? L’équipe Botaneo vous dit tout !

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quelles sont les éventuelles raisons qui expliquent la peur du chien en ville ?

Le chien peut ressentir la peur lorsqu’il se trouve en ville pour plusieurs raisons. Cependant, les facteurs responsables de la frayeur chez le chien adulte en ville ne sont pas les mêmes que chez le chiot.

Chez le bébé chien, ce sentiment est tout à fait normal. Il résulte d’un changement d’environnement ou de la découverte de nouvelles choses ou situations stimulantes.

Chez le chien adulte, la peur en ville peut être la conséquence d’une mauvaise expérience, d’un traumatisme, d’un manque de socialisation ou d’une affection démesurée envers son maître.

1. Le changement d’environnement

Après leur naissance, les chiots vivent généralement dans un environnement serein et tranquille, à l’abri des différents bruits des grandes agglomérations. Lorsque vous adoptez un chiot et que vous habitez en ville, vous l’éloignez de ce cocon calme et rassurant puis vous l’exposez à toutes les stimulations du monde extérieur.

Quand vous emmenez le chiot en promenade dans un environnement urbain, il perçoit mal les bruits des moyens de transports urbains (voitures, trams…) et des hommes lui sont très désagréables. 

Ce changement d’environnement est une nouveauté qui va susciter la crainte et la panique chez le petit chien.

Cela est aussi valable pour un chien adulte qui découvrirait pour la première fois la ville, suite à un déménagement ou une simple sortie.

Les chiens sont en effet des êtres de routine et peuvent être très inquiets face aux nouvelles situations et changements.

2. Une mauvaise expérience ou un traumatisme

Tout comme les êtres humains, les chiens peuvent souffrir de traumatismes. Les mauvaises expériences en sont généralement la cause.

Si votre compagnon a peur en ville, c’est probablement parce qu’il a vécu une mésaventure dont il garde les séquelles.

Imaginez un instant, un chien qui se fait percuter par un véhicule dans la rue. Cet accident va rester gravé dans sa mémoire.

Lorsque vous le promenez en ville, la simple vue des véhicules peut le replonger dans ses mauvais souvenirs. Il va alors commencer à paniquer, à avoir peur : tout un mélange de sentiment pouvant l’empêcher de bien profiter de la promenade.

Les chiens ayant vécu ce type de trauma considèrent donc l’environnement urbain comme un endroit dangereux. Ils mettent alors tout en œuvre pour ne plus se retrouver dans une situation aussi désagréable. Lorsque leurs maîtres décident de les forcer à affronter leur peur, elle s’intensifie.

A lire aussi : Chien maltraité : comment gérer le stress post-traumatique ?

3. Un manque de socialisation

Les chiens s’habituent très vite au style de vie qu’on leur impose. Parfois, si votre chien a peur en ville, c’est aussi parce qu’il n’est pas encore très socialisé.

Par exemple, si vous habitez en campagne et que vous vous rendez en ville seulement une fois par mois avec votre toutou, il y a de fortes chances qu’il ait peur lors de vos promenades. C’est tout à fait normal.

Puisqu’il est habitué à vivre dans un environnement calme, il n’a pas eu l’occasion de sauvegarder, dans sa mémoire, les stimulations de l’environnement urbain. Il développe ainsi un seuil de tolérance très faible pour les bruits, les foules et les transports…

A lire aussi : Help! Mon chien devient fou quand il voit un chien

5. Une affection démesurée à l’égard de son maître

L’une des raisons qui peuvent expliquer la peur de votre toutou en ville est son affection démesurée à votre égard.

Les chiens sont très attachés à leurs maîtres. Ils les considèrent comme les seules personnes avec qui, ils peuvent se sentir en sécurité.

Tout comme un bébé en face des inconnus, ils paniquent à l’idée de les perdre de vue lorsqu’ils sont en ville.

Pour exprimer leur malaise, ils vont se coller à leurs parents ou se montrer agressifs envers les personnes qui vont tenter de les approcher.

A lire aussi : Chien & Anxiété de Séparation : Testez le CBD

STRESS, INCONFORT, AGITATION...

Quel calmant marche ?

Faites le test gratuit et découvrez les solutions naturelles les plus efficaces pour soulager votre chien.

Je fais le test !

Quels sont les signes d’un chien qui a peur en ville ?

Lorsqu’il a peur, le chien présente des comportements inhabituels qui ne manquent pas d’interpeller ses propriétaires. Ces signes peuvent varier d’un chien à un autre, et ceci en fonction de leur sensibilité.

Généralement, un toutou qui a peur a tendance à haleter et à avoir des mictions émotionnelles, encore appelées pipis de peur. Parfois, il tremble et salive de façon excessive.

Dans certains cas, le chien peut avoir des crises de panique. Lorsque vous le promenez en ville, il fuit, court dans tous les sens et renverse tout sur son passage. Il développe une vigilance accrue et semble en déphasage l’environnement dans lequel il se trouve.

D’autres chiens gémissent comme s’ils étaient en train de pleurer, aboient et deviennent agressifs même envers leurs maîtres.

Il arrive aussi qu’un chien ayant peur en ville :

  • baisse les oreilles en arrière : cela arrive lorsque le chien est stressé ou lorsqu’il a peur.
  • bâille continuellement : le chien bâille lorsqu’il ne se sent pas en sécurité.
  • ait l’air ailleurs ou perdu et refuse parfois d’avancer : c’est une manière pour lui de dire (fiche moi la paix s’il te plaît).
  • soit hyper-réactif : il réagit de manière excessive au moindre stimulus (bruit, son, la vue d’inconnue…).
  • ait une dilatation des pupilles : les pupilles du chien se dilatent lorsqu’il a peur. C’est ce qui explique son air perdu.
  • se lèche les babines : le chien craintif se lèche les babines parce qu’il salive énormément.
  • recourbe sa queue entre ses jambes

Comment aider un chien qui a peur au cours de ses sorties en ville ?

La promenade participe énormément à la socialisation du chien et à son bien-être. Pour aider un animal qui a peur en ville, vous devez tout miser sur ses sorties.

Voici des conseils et des astuces que vous pouvez mettre en application pour réduire ou faire disparaître la peur chez votre chien lorsque vous le faites sortir en ville.

Procurez-vous des accessoires de chien adaptés pour les promenades et balades

Si votre chien semble déjà anxieux à l’idée de se promener en ville, vous n’allez pas en rajouter avec des accessoires de chien contraignants et non adaptés comme le collier électrique et le collier étrangleur. Ces derniers ne feront qu’augmenter sa peine au lieu de la faire disparaître.

Il serait préférable que vous optiez pour un harnais ou un collier plat et confortable. Si vous voulez à tout prix lui apprendre à marcher en laisse, la longueur de celui-ci doit être moyenne (comprise entre 1 et 2 mètres). Si elle est trop courte, elle va créer des tensions et stresser votre animal.

En revanche, lorsqu’elle est trop longue, la laisse ne vous permet pas de garder un contrôle total sur votre chien. Les laisses déroulantes ne vous facilitent pas vraiment la tâche. 

A lire aussi : Chien qui tire en laisse : Pourquoi ? Que faire ?

Faire des sorties adaptées à sa situation

Si la peur de la ville de votre chien résulte d’une mésaventure ou un traumatisme, optez pour les sorties adaptées à sa situation pour ne pas le stresser. Le forcer à s’adapter à l’environnement urbain ne servira strictement à rien, si ce n’est que renforcer sa peur.

De même, le priver de promenade ne va pas arranger sa santé mentale.

Pour aider un chien craintif à ne plus avoir peur, vous devez procéder étape par étape. Par exemple, s’il a peur de la circulation, commencez par le promener dans des endroits peu accessibles aux véhicules. Une fois qu’il aura pris habitude, vous pourrez ensuite les promener dans les endroits animés.

Par contre, si votre compagnon à quatre pattes a la phobie de la foule (comme l’ochlophobie chez l’être humain), évitez dans un premier temps de le promener dans les marchés ou près des terrasses de café. Privilégiez des endroits où il y a peu de monde. 

Commencez également par des sorties courtes puis prolongez-les au fur et à mesure.

Faites vraiment preuve de patience avec votre chien, autrement, ce ne sera facile, ni pour lui, ni pour vous.

Adopter une attitude sereine et rassurante

Si votre chien a peur en ville, il a besoin d’être rassuré et de savoir que ce n’est pas un endroit dangereux. Lorsqu’il est face à une situation angoissante, votre humeur va impacter son comportement.

Si vous adoptez une attitude sereine et cohérente, il en sera apaisé.

Pendant la balade, s’il manifeste des signes de peur face à quelque chose ou une situation stimulante, restez calme et ignorez ses alertes.

Par moments, tentez de détourner son attention à l’aide d’un jouet ou d’une friandise.

Lorsque vous remarquez que la peur commence à le submerger, caressez-le et adressez-lui des mots d’encouragement pour le motiver à avancer.

Faites ceci uniquement lorsqu’il ne se conduit pas de façon agressive. Autrement, il pourrait s’attaquer à vous.

A lire aussi : Renforcement positif : Comment récompenser mon chien ?

Mon chien a peur en ville : les mesures à prendre quand le problème persiste

Votre chien continu d’avoir peur en ville malgré les astuces utilisées pour agrémenter ses sorties ? Des mesures plus drastiques s’imposent. Cela ne relève plus de vos compétences. Votre animal aura besoin, soit d’un traitement médicamenteux, soit de l’aide d’un professionnel.

Un traitement médicamenteux

La peur de votre chien peut être la conséquence d’un seuil d’homéostasie assez bas. Le petit cerveau du chiot commence à enregistrer des informations sur les choses qui l’entourent, quelques semaines après sa naissance (généralement 3 semaines).

Il vaut mieux en profiter pour lui faire découvrir les stimulations du monde extérieur dans un environnement urbain. En faisant ça, vous allez familiariser le chiot aux activités de la ville. Il se retrouvera ainsi avec un seuil d’homéostasie assez haut (grand niveau de tolérance aux diverses stimulations urbaines ou à la nouveauté).

Si vous avez un chien de plus d’un an atteint de ce trouble de développement, les vétérinaires peuvent lui prescrire des anxiolytiques pour favoriser son équilibre émotionnel. Le traitement médicamenteux l’aide à diminuer son angoisse et augmente sa concentration.

Les solutions naturelles

Vous pouvez également lui donner des produits à base de CBD pour chien. Le Cannabidiol est connu pour ses effets relaxants et apaisants sur les animaux. Il est sans effet psychoactif et ne présente presque pas d’effet secondaire. Vous pouvez en donner à votre chien avant d’aller aux promenades en ville. Le CBD va l’aider à calmer son stress avant, pendant, et même après la balade.

Botaneo est une marque spécialisée dans la vente des produits apaisants à base de CBD de qualité et de plantes pour chien et chat. Elle propose essentiellement des huiles et des friandises de CBD, idéal pour soigner l’angoisse et le stress de vos toutous. N’hésitez pas à nous contacter pour l’achat de vos produits CBD pour chien !

Faire appel à un professionnel

Si votre chien est toujours craintif en ville, vous pouvez faire appel à un professionnel. Vous avez le choix entre un éducateur canin, un comportementaliste pour chien et un vétérinaire comportementaliste. Ces derniers ne vont pas vous proposer des solutions miracle pour guérir votre animal de la peur en ville. Cependant, ils pourront étudier son comportement afin de trouver la meilleure manière de l’aider à affronter sa peur de la ville.

Si votre chien a peur en ville, un professionnel peut par exemple organiser des balades de groupe, en ville, avec d’autres maîtres canins. Voir ses semblables sereins peut rassurer votre toutou et réduire son angoisse.

Dans certains cas, le spécialiste peut vous conseiller de faire écouter à votre compagnon à quatre pattes, des CD ou des audios sur lesquels sont enregistrés des bruits de la ville. Cela va également lui permettre de s’habituer à l’environnement urbain. La peur de votre chien ne sera plus qu’un souvenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre site internet utilise des cookies 🍪, comme la plupart des sites, afin de nous aider à améliorer votre expérience lorsque vous naviguez sur notre site. Nous supposons que vous êtes d'accord avec cela.